Gavroche

Gavroche figure dans cette rubrique, non pas pour ses résultats, car malheureusement on ne lui a pas laissé suffisamment de temps pour pouvoir montrer ses qualités, mais en tant que témoignage de la connerie humaine … il restera toujours dans notre mémoire, au côté de tous nos chiens !

Gavroche 13 mois
Gavroche 13 mois ...

Issu d'une portée de 5 chiots, quand il est parti de la maison à 8 semaines, Gavroche était un chiot téméraire, vif, plein de vie et joueur, comme tous les chiots de cet âge. Depuis sa naissance, ses futurs maîtres venaient régulièrement le voir, ils l’ont choisi et je crois bien que Gavroche aussi les avait choisis. Il était destiné à devenir un chien de travail en ring, comme Ulysse, maintenant à la retraite, mais que son maître avait conduit en ring III et qu’il était amené à remplacer.
L’apprentissage a commencé très tôt par de très nombreuses séances d’éducation (trop pour un chiot, à mon avis). Les aptitudes  sont là, mais bientôt  il semble que ses qualités de mordant ne donnent pas entièrement satisfaction à son maître … eh oui, ce n’est pas un malinois, mais simplement un Rott , un chiot…. Patience, même si son père Chronos, un excellent chien de travail et sa mère Témis a produit des chiens avec des aptitudes exceptionnelles… il faut du temps, il faut savoir s’adapter, chaque chien est différent.
A 12 mois, Gavroche passe son évaluation comportementale chez un vétérinaire, comme la loi l’exige… niveau 1, rien à signaler, parfaite santé mentale.
Mais bientôt, nous apprenons que les propriétaires semblent avoir des problèmes,  le chien ne revient pas quand on l’appelle et il semble prendre des « coups de stress », de panique inexplicables !
Mais pourquoi est-ce qu’un chien ne revient pas vers son maître quand il le rappelle, qu’est ce qui provoque ces coups de stress ? Fragilité caractérielle, erreur commise ou incompétence ?
Nous ne le saurons malheureusement jamais…mais pour son maître ce n’est pas normal… Gavroche a un problème, un gros problème … Stress et pas de rappel, il ignore totalement son maître !!!
Evidemment, si on met la faute sur le chien… le  maître n’a pas besoin de se remettre en cause !
Le 14 mai 2012, la sentence tombe, nous recevons un message téléphonique nous informant que Gavroche avait rejoint le paradis des chiens car, aux dires de son maître, il aurait toujours eu une instabilité caractérielle….
Stupeur, Eh oui, vous me croirez si vous voulez, son maître l’a fait euthanasier…prétextant qu’il aurait pu devenir dangereux ….   Un dicton bien connu, dit : « Quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu’il à la rage »  et dans ce cas, le prétexte invoqué n’est pas la rage, mais une « instabilité caractérielle », qui va bientôt, après notre insistance pour comprendre, changer de nom pour devenir plus scientifiquement « troubles de l’humeur et syndrome bipolaires »… ça fait plus sérieux, l’alibi prend forme !!!
Mais comment peut-on décider d’euthanasier un chien de 15 mois sous prétexte qu’il est instable ? 
Faut-il être ignorant au point de  ne pas savoir que cet âge est souvent un âge critique chez un Rott, qu’à 15 mois un Rott est encore un gamin, tout juste un ado,  loin d’être adulte … que tout va  rentrer dans l’ordre quand sa « crise d’adolescence » sera passée !

La décision de faire disparaître Gavroche a été prise sans prendre la peine de respecter le travail des éleveurs qui l’ont produit en nous consultant ou même en nous rendant le chien comme ceci avait été convenu car, cerise sur le gâteau, nous avions offert Gavroche à son propriétaire (mais sous certaines conditions), vu les résultats qu’il avait obtenu avec Ulysse !!!
La hantise de tout bon éleveur, passionné, est de placer ses chiots chez un « imbécile » qui ferait n’importe quoi et s’en débarrasserait n’importe où ou n’importe comment et en inventant n’importe quoi pour se justifier … nous avions la chance jusqu`à ce jour que ça ne nous soit JAMAIS arrivé. Nous avons récupéré ou replacé tous les chiens que leurs propriétaires ne voulaient ou ne pouvaient pas garder, chaque fois nous avons trouvé une solution pour le bien être tant du chien que des familles (ancienne et nouvelle).
Nous aurions trouvé une famille, Gavroche aurait ainsi pu avoir une vie normale chez des gens pour qui le bien être animal compte !
Ce chien aurait même pu avoir une carrière en exposition (ses premiers résultats le laissaient d’ailleurs présager … et tenez, ça me fait penser que les juges qui l'ont vu, des spécialistes de la race, n'ont rien constaté d'anormal sur son caractère, bizarre quand même quand on connaît le déroulement des jugements !). Il aurait aussi pu pratiquer une discipline en  utilisation, je suis même persuadé qu’avec de la patience, il aurait eu ses chances en Ring…
Il aurait en tout cas pu avoir une vie normale … chez des propriétaires normaux, c’est  dans ce but que nous produisons des chiots et certainement pas pour qu’ils soient euthanasiés à 15 mois !!!
Et ceci, même si c’est avec la caution d’un vétérinaire qui, malgré le diagnostic d’un de ses confrères qui avait estimé que le chien était « normal » peu de temps auparavant …a fait disparaître Gavroche !
J’aimerais d’ailleurs bien savoir qu’est-ce qu’on a bien pu lui raconter pour qu’il accepte d’euthanasier ce chien ou bien est-il incompétent au point de le faire sans rien vérifier. A-t’il au moins demandé le résultat de l’évaluation comportementale imposée par la loi, faite peu de temps auparavant… j’en doute fort !!!
Quelle image du Rott a bien pu être donnée, je n’ose même pas imaginer… alors que nous sommes nombreux à essayer de changer l’image de notre race, à montrer que ce sont des chiens équilibrés, sans problème …  Il semble bien que l’image « Rott = chien dangereux » soit encore d’actualité et dans ce cas, pire encore, utilisée en tant qu’alibi , tout ceci est bien lamentable !

Il est tout à fait possible qu’un chien ne convienne pas à son maître (mais aussi qu’un maître ne convienne pas au chien…. Mais dans ce cas, lui, il est condamné à le supporter !). Nous ne prétendons pas produire que des chiens parfaits, des futurs champions … Nous faisons cependant de notre mieux pour produire des chiens qui conviennent à leur maître de façon à ce que chacun soit heureux, famille humaine comme chien. Nous nous engageons à reprendre le chien en cas de problème, à aider nos clients à le replacer si nécessaire, comme la plupart des Eleveurs sérieux et passionnés. Nous avons d’excellentes relations avec nos clients, nous sommes là à toute heure du jour et de la nuit pour les renseigner, les aider en cas de problème et nous avons la satisfaction d’avoir d’excellentes relations avec eux, nous avons souvent des nouvelles des chiots que nous produisons et c’est un plaisir pour nous.
Gavroche, ne devait pas disparaître ainsi et surtout sous le prétexte qu’il ne convenait pas à son maître !

Croyez-moi, je me sens responsable d’avoir fait naître ce chien pour le confier à quelqu’un qui ne le méritait pas ! Certains s’accrochent à leurs chiens et espèrent les garder le plus longtemps possible, d’autres s’en débarrassent dés qu’ils estiment ne plus en avoir l’utilité... heureusement, ceux-ci sont une minorité. Pour ce qui est des propriétaires de Gavroche, cette triste histoire nous a permis d’apprendre qu’ils n’en sont pas à leur première euthanasie « douteuse », comme le prouve le témoignage suivant :

« Cette histoire me désole mais me surprend en aucun cas  et je m’en vais vous raconter ce que ce  même Ellllllllllll  de propriétaire a fait à Comète une fille, la seule de la portée  de Von NJ  du Royaume de dieu  et Ulysse de la vallée des glaciers que je lui et placé a l’âge de 18 mois  confirmée, radiographiée  et débourrée pour le ring
Avec la condition que si la chienne ne s’adapte pas  je la récupère sans problème 
Comète était une chienne super, élevée en famille dont les anciens propriétaires ne pouvaient plus s’occuper pour raison professionnelle et ne voulaient surtout pas arrêter le travail fait en amont et préféraient qu’ont trouve un bon conducteur car elle s’éclatait terrible dans la toile.
6 mois plus tard il m’appelle pour me dire qu’il avait fait euthanasier Comète car elle l’avait mordu au bras  lors d’une baignade où il jouait avec la chienne dans l’eau sans raison elle lui aurait sauté dessus pour le mordre soi-disant, selon ses dires,  j’ai eu beaucoup de mal à le croire et me suis révolté contre lui de cette décision, à l’époque j’en ai parlé autour de moi  mais sans réaction  de personnes juste, un chien qui mord sont maître , c’est normal de le piquer.  Aujourd’hui,  il recommence pour d’autre raison ce qui me fait de nouveau rebondir et me met hors de moi
P. B. »

La connerie humaine (et je pèse mes mots) à fait disparaitre un chien de 15 mois, tout simplement parce que certains se prenant pour des spécialistes ont décidé que le chien était « mentalement malade » et ont refusé d’admettre qu’il pouvait y avoir une autre solution que la mort pour Gavroche ou tout simplement qu’ils pouvaient se tromper.
Justifier un tel acte veut dire le banaliser, l’accepter. Pour moi, une euthanasie est un acte grave et doit toujours être la dernière solution envisagée après avoir essayé soit un replacement soit un traitement, si on estime que le chien peut en avoir besoin.

Je pense avoir une certaine expérience en ce qui concerne le Rott et son caractère. En 30 ans, j’ai passé pas mal de temps avec ces chiens, j’en ai produit  un bon nombre,  j’ai rempli quelques carnets de travail (toujours et uniquement avec des Rotts, bien entendu) et surtout, je connais les lignées avec lesquelles je travaille. A ceci je rajouterais mon implication pour la race et sa sélection au sein de la cynophilie. Je pense que tout ceci me donne une certaine légitimité pour savoir de quoi je parle … et pour moi, Gavroche n’avait pas de problème qui soit insurmontable (nombreux sont ceux qui l’ont vu et n’ont absolument rien constaté d’anormal, moi le premier), c’était simplement un ado, un peu difficile, un peu sensible… rien de plus, rien qui ne puisse se résoudre avec un peu de patience !
Chaque fois que nous avons eu des chiens difficiles, nous avons toujours trouvé une solution et TOUS ont fini leur vie dans des conditions normales, pour le plus grand bonheur de leurs maîtres.
Seul Gavroche a été euthanasié car ses maîtres ont décidé que c’était la meilleure solution… mais meilleure solution pour qui ?
Gavroche aura payé le prix fort pour l’incompétence de ses propriétaires face à une situation pourtant pas si extraordinaire que ça !
Voici la triste histoire de la courte (trop courte) vie de Gavroche, un chien dont le seul tort était de ne pas convenir à ses maîtres…. de déranger !
J’espère que ces quelques lignes feront réfléchir tous ceux qui veulent prendre un chiot et se lancer dans une activité canine, sportive ou non, la réussite n’est pas garantie, le chemin est long et souvent frustrant. Le chien est un être vivant qui mérite le respect, on ne s’en débarrasse pas comme on change de ballon après un match perdu !!!
Et n’oubliez surtout pas que nous serons toujours au côté de nos clients pour les aider à trouver la meilleure solution pour leur compagnon à quatre pattes…
Merci à tous ceux qui considèrent qu’un tel acte n’est pas banal et qui nous ont témoigné de leur soutient et pour les autres, parmi lesquels je place en tête les propriétaires de Gavroche …. Je leur dédie les citations qui suivent…

- «  La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux »…. Gandhi
- « Le Monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regardent sans rien faire » … Albert Einstein
- «  Les chiens n'ont qu'un défaut, ils croient aux hommes »...Elian Finbert

En un mois, la page dédiée à Gavroche à été vue plus de 3000 fois, nous avons reçu plusieurs centaines de messages de soutien … tout ceci prouve que l’euthanasie n’est pas un acte banal et sans conséquence !
Le respect de la vie animale est une valeur qui, heureusement, commence à s’imposer !
L’euthanasie, oui mais pour soulager un animal en fin de vie ou avec une maladie incurable et non pas pour se débarrasser d’un compagnon embarrassant, surtout quand il y a d’autres solutions !

Gavroche à 15 jours
+5 jours

 

Elevage de Rottweilers, chiots, utilisation, travail, champions. Situé en Haute Savoie, Rhône alpes, proche de Genève en Suisse. Sélection et production de chiots rottweilers équilibrés de qualité, avec des aptitudes en travail et des résultats en expositions.
© Copyright La Vallée des Glaciers